Une princesse de Craon aux enchères !

Un portrait de Gabrielle Françoise de Beauvau, l’une des douze filles de la favorite de Léopold, a été vendu par Minnie de Beauvau Craon, il y a un an pour 17 499 € !!! Mariée au prince de Chimay, Françoise aura, entre autres, une fille, vicomtesse de Cambis, célèbre à la cour de France pour […]

En savoir plus

La princesse Minnie de Beauvau-Craon ne mangera plus de brioche, promis

Après avoir vendu, il y a quelques années, des pièces du patrimoine lorrain, la descendante des favorites des ducs de Lorraine avoue : «Je n’ai pas su prendre le tournant du professionnalisme ».La princesse, héritière du château de Haroué, plaide pour un « national trust» à la française. Pour la première fois, un château privé […]

En savoir plus

Véridique histoire de la princesse au « petit poix »

Le château de Fléville fut la propriété (début XIXe) de la véritable princesse au « petit poix », Anne-Louise de Beauvau-Craon (1) (1750-1834). En effet, à dix-sept ans, Anne-Louise, jolie et pleine d’esprit, se marie avec Philippe Louis (2), prince de Poix, dit le Petit Pois de Noailles, « un garçon de quinze ans, gâté jusqu’à la folie […]

En savoir plus

Dernier caprice de Marguerite de Beauvau-Craon, le château « de trop » qui coûta la vie à son généreux amant !

Les plus anciens bâtiments de l’école privée Saint-Pierre-Fourier, à Lunéville, sont les témoins d’un drame Lorrain peu banal ! Ce château, dernière « folie » offerte par le duc Léopold à sa maîtresse, la belle Marguerite de Beauvau-Craon sert aussi, en 1729, de scène tragique au généreux amant ! Le duc de Lorraine se promenant sur le […]

En savoir plus

Home sweet home de la Princesse

L’entrée principale du splendide hôtel particulier offert par le duc Léopold à sa favorite Mme de beauvau-Craon, à Lunéville, donnait directement sur les jardins du château pour faciliter, discrètement, ses allées venues. Cette maison sera plus tard reconstruite et « retournée » sur la rue, mais subsiste toujours, coté jardin, la petite porte du duc… Propriété privée […]

En savoir plus

Une princesse punk

Diane, la petite dernière des princesses de Beauvau-Craon, loin de renier la réputation sulfureuse de ses illustres aïeules (les favorites en titre des deux derniers ducs de Lorraine), est dans les années 70/80, une des plus incroyables figures du monde underground. Photographiée par Andy-Warhol, habituée du Palace, elle est aussi l’égérie de l’artiste Philippe Morillon […]

En savoir plus

La Craon était une bombe

Pas étonnant que Léopold soit tombé raide dingue, la Craon était une bombe ! Bon, ok elle le faisait marcher sur la tête, et était, semble-t-il, un chouïa capricieuse, mais comment ne pas craquer pour sa petite fossette… ? Vous pouvez admirer ce portrait de la favorite du duc Léopold, peinte par Pierre Gobert, au […]

En savoir plus

Château de Thuillières (Vosges) – Une œuvre signée Germain Boffrand

On dit que l’architecte Germain Boffrand achète la seigneurie de Thuillières en 1722 à Marc de Beauvau-Craon en échange des nombreux chantiers (château de Haroué, Hôtel de Craon, à nancy, etc.) engagés pour la femme de celui-ci (la princesse de Craon, exigeante favorite du duc de Lorraine). Germain Boffrand, élève de Mansart, construit donc sur […]

En savoir plus

Pour les beaux yeux de Marguerite (première partie)

Bienvenue chez la princesse de Craon, qui possède enfin, en 1719, une demeure à sa royale hauteur ! Un grand escalier à couper le souffle, des pièces d’apparat somptueusement meublées, cheminées à la royale, étoffes précieuses, marbres, tapisseries, miroirs et frises richement sculptés…, et une galerie longue de 30m dont les murs tendus de satin […]

En savoir plus

La place de la Carrière rythmée par l’amour !

L’hôtel de Craon sur la place de la Carrière, est offert en 1702 par le duc Léopold à sa favorite la princesse de Craon, dont il est fou amoureux. Il est réalisé par Germain Boffrand et son style va ordonner le rythme architectural de la place de la Carrière car il servira de modèle à […]

En savoir plus

L’excentricité Lorraine à Paris !

Au XVIIIe siècle, l’« exotisme » lorrain semble avoir fait sensation à Paris sous les traits de la maréchale de Mirepoix, fille probable* du duc Léopold et de sa maîtresse madame de Beauvau-Craon. (*en attente de confirmation)La maréchale de Mirepoix (ex princesse de Lixheim ) est sans aucun doute la plus excentrique des enfants de […]

En savoir plus

Waouh !

De bien jolis trésors sont exposés actuellement au musée du Château de Lunéville ! Une petite Anne-charlotte de Lorraine avec un singe, François au papillon, avec des oiseaux ou encore avec son chien… Les enfants ducaux étaient visiblement « fan » des animaux et en admirant leurs portraits peints par Gobert, on les entendrait presque courir dans […]

En savoir plus

Shopping art contemporain

Offrez-vous un portrait « People » de la princesse Diane de Beauvau-Craon, devant son château de Haroué en 1978 ! « 8 Femmes des années 80 » Tirage argentique de l’artiste Philippe Morillon http://gallery.saywho.fr/fr/ Lorraine, 1978 30 exemplaires signés et numérotés Format : 40 x 40 cm – Image: 30 x 30 cm 400€ SAYWHO GALLERY Saywho Gallery est […]

En savoir plus

Pour mémoire

Quelques tableaux de la collection de Minnie de Beauvau-Craon vendus aux enchères en mai 2015 Fin de la vente: le 15 Juin 2015AUCTIONART – RÉMY LE FUR & ASSOCIÉS, 75009 PARIS Ecole FRANCAISE vers 1730, atelier de Pierre GOBERTPortrait d’Anne Marguerite de Beauvau, Princesse de Lixheim
Toile 
251 x 123 cmEn bas à gauche le blason […]

En savoir plus

Itinéraire d’une marquise (épisode 2)

En 1740, le marquis de Boufflers fait (re)bâtir, probablement pour son épouse, son château de Remiencourt à coté d’Amiens. Mais notre pétillante lorraine ne s’y est pas vraiment attardée… Il faut dire qu’elle a vécu jusqu’à son mariage dans les demeures de très haut standing de ses parents, Princes de Craon, et ce petit château […]

En savoir plus

En passant devant l’hôtel de Beauvau, Paris 8e

(actuel ministère de l’intérieur et de l’immigration) Impossible de ne pas avoir une pensée pour la petite princesse Ourika, adoptée par le prince de Beauvau, (maréchal de France, né à Lunéville) et sa femme Sylvie de Rohan-Chabot, … Retrouvez son histoire sur : http://www.histoiresgalantes.fr/blog/2015/03/28/ourika/ L’hôtel de Beauvau est consruit pour le maréchal-prince de Beauvau qui […]

En savoir plus

Parcequ’elle le vaut bien !

Reportage prévu à la rentrée de l’intérieur de l’hôtel de Craon, somptueuse demeure offerte par le duc Léopold à sa favorite, la belle et capricieuse Marguerite de Beauvau-Craon. Elle exige que son palais (bâti par Germain Boffrand), soit terminé en priorité, les fastueuses décorations grevant de beaucoup les finances du duc qui a entrepris en […]

En savoir plus

La rue du Pont Rouge à Lunéville

La rue doit son nom au pont qui traversait la rue pour accéder aux cuisines des appartements de Mme de Beauvau-Craon, favorite de Léopold. Les cuisines étant placées à l’extérieur des appartements en raison des risques de feu, un immeuble entier servant de commun se trouvait donc en vis à vis de l’autre coté de […]

En savoir plus

Ourika

Le fils de Mme de Boufflers, le poète Stanislas de Boufflers, (connu comme le chevalier de Boufflers) est un temps gouverneur au Sénégal. Il y sauve de l’esclavagisme une petite sénégalaise de 3 ans, nommée Ourika, qu’il confie à son retour en France, à son oncle le maréchal de Beauvau-Craon, (frère de Mme de Boufflers) marié en […]

En savoir plus