Trop fière d’avoir reçu une « missive » de la part de « the » spécialiste d’Emilie du Châtelet : Elisabeth Badinter, pour ma dernière parution sur la divine marquise !

badinter

Vous pouvez trouver mon livre dans les librairies Quantin – Lunéville, Didier – Nancy, Boutique du Lieu – Musée des Beaux-Arts de Nancy, L’autre Rive – Nancy, Le Pythagore, Chaumont, Château d’Emilie -Cirey-sur-Blaise, Le moulin aux Lettres – Epinal, Le Hall du Livre – Nancy, … et aussi sur ma page auteur  Amazon où vous […]

Sous Louis XIV, il ne faut pas se louper pour être à la mode et la suivre n’est pas une sinécure ! [colloque Lunéville]

lady03

A partir de 1672/77, les tendances sont lancées par le Mercure Galant, magazine fashion (premier Paris Match), où les rois et les reines sont au premier rang. La simple phrase « le roi passera l’hiver en drap rayé » suffit à déchainer les foules, et le drap se trouve rapidement en rupture de stock ! Les articles […]

Emilie du Châtelet
Philosophe des Lumières Editions Le Pythagore

couverture-hdbd-9-02-18-11h23

Art de vivre à la française d’une marquise avant-gardiste Bienvenue dans l’univers studieux et glamour d’une femme éblouissante née à l’aube du XVIIIe siècle. Talentueuse sur tous les sujets, Émilie du Châtelet parle plusieurs langues, lit le latin et le grec dans le texte, s’intéresse à la mode et chante l’opéra.
Particulièrement douée pour les mathématiques, […]

Enfin, je peux l’annoncer officiellement, vous trouverez Emilie partout sur la planête et surtout dans toutes les bonnes librairies !

baiser2

Enfin, vous pourrez accéder à toutes les nouvelles du couple le plus sulfureux du XVIIIe siècle, Emilie & Voltaire ! Ce petit livre permet de comprendre la personnalité de la marquise du Châtelet, grâce à une biographie, la replaçant dans son environnement, et l’étude de ses factures privées qui la place au premier rang des « fashion […]

Premiers mannequins de mode à taille réelle !

mannequin4

Avant d’être présentées sur des mannequins en chair et en os, (et par ailleurs, plus que en os, actuellement) les dernières tendances de la mode étaient présentées, au XVIIIe siècle, sur des mannequins de bois à taille réelle et voyageaient dans toute l’Europe pour véhiculer les dernières tendances ! La figure de bois de 1m75, […]

Découverte d’une boutique Angevine dédiée aux pampilles et aux frivolités

IMG_4359

La créatrice de Coco Kitsch se passionne pour le style baroque depuis son enfance et son magasin scintille de pampilles et de boutons dorés d’un autre temps. Vous trouverez dans sa petite caverne d’Ali Baba des pièces rococo-baroques chinées dans le monde entier : lustres et pampilles, paillettes et déco, savons, cartes postales, bijoux et […]

Le premier dessinateur de mode était lorrain !

Costume_d'homme_Habit_dHyver

La Lorraine est formidable ! Jean Bérain, premier décorateur du Roi Louis XIV, (né à St Mihiel) dessine pour Le Mercure Galant, magazine créé en 1674 traitant de poésies, musique, actualités et dont les numéraux spéciaux dits « extraordinaires » comportent des planches de mode ! Les deux estampes de mode présentes dans l’ouvrage de 1678 font […]

Des paniers en fanons de baleine !

tresor-darchives

Extrait de la conférence Trésor d’archives« , ©Pascale Debert Emilie du Châtelet dépense sans compter, enfin, presque, car les paniers de ses robes sont souvent à raccommoder ! ☛Le mot raccommodé est très utilisé au XVIIIe siècle, on raccommode à peu près tout et n’importe quoi, les chaises, les miroirs, les soucoupes, les carrosses etc… ☛Ce […]

Hype, les sandalettes de la Charité !

cenotaphe-stanislas2

Zoom sur les sandalettes de la statue de la Charité agenouillée coté gauche du cénotaphe du roi Stanislas (en regard de la Lorraine éplorée), église Notre-Dame de Bonsecours à Nancy. Charmant mélange entre confort et féminité. L’originalité de ces sandalettes « Grèce antique » propose un savant laçage de lanières de cuir, à la fois fonctionnel et […]

Conférence sur Emilie

accro-shoppin

Salon des Halles à Lunéville Mardi 7 mars | Salon des Halles | 18h00 | Entrée libre Conférence proposée dans le cadre du Cycle Émilie du châtelet Graines pour le perroquet, blanchissage des draps de Voltaire, robes en taffetas, bas de soie, souliers de castor, frisures, poudres de princesse, eaux de sultane, eaux mystérieuses… Découvrez […]

La mort pour un bout de tissu !

indiennesweb2

  Les indiennes sont un véritable phénomène de mode au XVIIIe siècle. (Emilie du Châtelet en raffole !) Les élégants et élégantes s’arrachent ses étoffes de coton imprimées qui servaient au départ à emballer les marchandises venues d’Orient. Les indiennes concurrencent les riches étoffes royales et menacent les manufactures, à tel point que le roy […]

Sexy en habit de deuil

leclerc-deuil

Quand le graveur Lorrain Sébastien Leclerc, « As » du burin, lance le défi, « Sexy en habit de deuil », Christina Cordula peut aller se rhabiller ! Le graveur surdoué, né à Metz en 1637, grave sa première estampe à 7 ans ! (un enfant endormi, en perspective, avec juste quelques petits raccourcis de rien du tout, hem, […]

Ce luxe si nécessaire…

72627-3

Très avant-gardiste, la marquise du Châtelet avait inventé le crédit à la consommation pour s’acheter toutes sortes d’objets « indispensables« , comme par exemple, un maroquin de cuir rouge, avec une serrure incrustée de diamants, des montres en or, des figurines en porcelaine de saxe ! « Arresté le présent mémoire a la somme de mil livres que je […]

Une riche héritière en vogue à la cour de France !

ammelie6

Connaissez vos l’histoire d’Amélie de Boufflers, héritière de la richissime maréchale de Luxembourg ? Cette petite orpheline (petite cousine de notre Mme de Boufflers Lorraine) est élevée par sa grand-mère qui l’emmène partout avec elle, si bien que la petite fille devient la coqueluche de la cour de France, comme en témoigne ce dessin de […]

Chinées aux Liserons Blancs, gravures de la Galerie des Modes

mode66

Avant Vogue, Elle ou Marie claire, la Galerie des modes de 1778 est le tout premier journal de mode illustré, BEN OUI, CA CLAQUE ! La Galerie des modes, suite de gravures accompagnées de textes, publiée par Jacques Esnault et Michel Rapilly est considérée comme un des premiers journaux de mode illustré, avec le Mercure […]

Les trois jupons

img019

Les coquettes du XVIIIe siècle portent sous leur robe trois jupons superposés, (appelés à l’époque jupes). Ces étoffes intermédiaires entre l’apparence et le corps, sont des voiles de l’intime, des draperies coquines, et ces jupes portent chacune un nom, la discrète, la friponne, la secrète. La discrète annonçe la couleur en quelque sorte, et met […]

Une mode inspirée

sipaap21361705000014_0

Tous les grands couturiers se sont inspirés du XVIIIIe siècle, notamment de l’esprit des « fêtes galantes », ce style de peinture créé par Watteau qui représentait des scènes de courtisans vaquant à leur occupation oisive. En 2014 à Manhattan, un public, (probablement du même acabit que les courtisans peints par Watteau), assistait à un défilé composé […]

Les engageantes

11053637_391601387698834_1864504168071848801_n

Au XVIIIe siècle, les dentelles aussi se piquent d’être libertines, et les engageantes qui virevoltent de bras en bras ne sont pas de belles dames papillonnantes mais les volants de dentelles et les fines broderies blanches parfois ornées de rubans qui prolongent les manches des robes pendant plus d’un siècle ! Les manches s’arrêtent légèrement […]

Palatine

palatine

Au XVIIIe siècle, la palatine est une bande de dentelle, de réseau ou de fourrure, qui se place toujours autour du cou. En filet, en dentelle, en velours et même en fourrure, les coquettes raffolent de la palatine. C’est la princesse Palatine, belle-sœur de Louis XIV (Madame)  et mère de la duchesse de Lorraine Elisabeth-Charlotte, qui […]

« Les faveurs de Mme Imbault à 15 sous… »

Pasted Graphic

Stanislas eut aussi pour maîtresse l’exubérante marquise de la Ferté-Imbault, fille de la célèbre Mme Geoffrin. Lunéville était une étape pour toutes les jolies dames qui revenaient de leurs soins de Plombières, et Mme Imbault y avait été invitée par le roi qui tomba sous son charme peu commun. Il s’en amusait beaucoup, l’appelait « ma […]

Mme de la Ferté-Imbault

Pasted Graphic

Mme de la Ferté-Imbault mariée à 14 ans par sa mère la célèbre Mme Geoffrin au marquis d’Etampes, elle est une maîtresse occasionnelle de Stanislas, (voir article « Les faveurs de Mme d’Imbault à 15 sous« ) Elle porte, sur ce portrait de Nattier, un domino, grande cape portée à l’occasion d’un bal masqué. En savoir plus […]